Le niveau de sécurité actuel ne vous permet pas de naviguer correctement sur notre site. Nous vous invitons à modifier les paramètres de votre navigateur avant de continuer.

LES NATIONS DE FRANCOIS COUPERIN

Musique classiqueMusique baroque
Le à 21h30  -  ABBAYE DE FONTFROIDE  -  NARBONNE

INFORMATION

XIIIe Festival Musique et Histoire Pour un Dialogue Interculturel LES NATIONS de François Couperin Le Concert des Nations : M. Hantaï (flûte), P. Beaugiraud (hautbois), J. Borràs (basse), M. Kraemer (1er violon), D. Plantier (2nd ...

Plus d'informations sur LES NATIONS DE FRANCOIS COUPERIN

XIIIe Festival Musique et Histoire Pour un Dialogue Interculturel 

LES NATIONS de François Couperin

Le Concert des Nations : 
M. Hantaï
(flûte), P. Beaugiraud (hautbois), J. Borràs (basse), M. Kraemer (1er violon), D. Plantier (2nd violon), M. Vitale (clavecin), R. Lislevand (théorbe).

Jordi Savall (viole de gambe & direction).

En 1726, François Couperin publie 4 grands Concerts qui chacun porte un titre : La  Françoise, l’Espagnole, l’Impériale et la Piémontoise. Ces concerts se composent toujours d’une grande « Sonade » (comme l’appelle l’auteur), qui est une sonate en trio à l’italienne introduisant une Suite à la française. Cette oeuvre est présentée par Couperin dans une Préface dans laquelle il confesse que les Trios ont été pour certains composés et publiés il y a quelques années, inspirés principalement par Corelli. Ces Trios avaient d’ailleurs été présentés à l’époque comme des oeuvres italiennes, Couperin ayant italianisé son nom pour cette présentation. En composant ses magnifiques Nations sur de longues années, il unira toujours ses Sonades à des Suites à la française. Les Sonades sont, après le Livre d’Orgue, les plus anciennes oeuvres de Couperin. Pourtant elles n’ont été éditées – pour certaines – que très tardivement, en 1726 donc, comme introduction à trois Concerts des Nations. Ces Sonades sont le plus pur témoignage du Couperin italianisant des années 1690-1705. Trente ans plus tard, il ne les reniera pas et n’y changera pas une note, si ce n’est pour étoffer et raffiner certains passages… Mais il fait mieux. En les plaçant en tête des Suites (françaises de conception), il témoigne pour la réunion des goûts au moins aussi bien que dans le recueil auquel il a donné ce titre comme programme. On dirait que Couperin a trouvé d’emblée sa manière et son style en ce domaine, et qu’il s’y tient en le développant de l’intérieur, sans rien modifier de l’essentiel. Avec ce concert qui illustre la réunion des goûts, si caractéristique de la musique française du XVIIe siècle, c’est la quintessence de l’esprit français qui nous est présentée dans ses Sonades et Suites de danses contrastées et précieuses. Les Nations sont certainement le sommet de la musique de chambre de Couperin, et l’un des plus hauts moments de la musique de chambre française.Philippe Beaussant

Inscriptions aux alertes de LES NATIONS DE FRANCOIS COUPERIN

L'inscription aux alertes vous permet d'être informé dès qu'une nouvelle manifestation est disponible pour un artiste ou un club de sport. Vous pouvez également être informé de toute l'actualité d'une salle.
En savoir plus

Ces artistes ou clubs de sport ne font pas partie de vos alertes :

Ces salles ne font pas partie de vos alertes :

Ajouter

PUBLICITE

Partenaire vidéo

PUBLICITE